Rencontre avec Marie Lamore

 

Il y a peu, j’avais contacté Marie Lamore d’Amplitude Sellerie pour qu’elle me donne une date à laquelle elle pourrait venir faire une visite Saddle Fitting.
Hier, elle m’appelle car un rendez-vous a été annulé, et elle me propose de passer le lendemain. J’accepte, et nous y voilà.

 
 
amplitude sellerie
 
Pour commencer, c’est une personne d’une gentillesse extrême, qui a vraiment pris le temps avec ma jument et moi-même (près de deux heures !). Le temps n’était vraiment pas au rendez-vous, lui, car il a plu non-stop durant toute l’après-midi ! C’est la raison pour laquelle je lui ai présenté Shaheen pleine de boue (on est arrivées en même temps, donc je n’ai pas eu le temps de la brosser), pas très classe !
 
Elle commence en m’expliquant qu’une selle doit tout d’abord être adaptée au cheval de par la taille du siège. Elle mesure donc mon fémur (49 cm!) et le dos de Shaheen, entre la fin de son épaule et la dernière côte… 49 cm aussi ! Elle a donc une taille parfaitement en accord avec moi (héhé!). Je correspond donc à un 16,5″ ou 17″, mais pas plus. Mes deux selles font 17″, de toute manière. Elle me dit que c’est un bon début.
 
Ensuite, elle cherche si Shaheen a des points sur le dos qui lui font mal. En effet, celle-ci manifeste une réaction au niveau des épaules et derrière, vers les reins. Ça s’annonce mal, elle ne devrait pas avoir ces douleurs…
 
J’amène donc mes deux selles, et Marie commence par observer ma Forestier Saumur (dressage). Elle m’explique que l’on doit poser la selle sur sa cuisse et la faire « rouler » de manière à voir si les matelassures sont symétriques. A priori, c’est bien le cas, donc déjà un bon point. Par contre l’espace entre les matelassures est un poil étroit, normalement il doit correspondre à trois doigts, donc risque de pincer la colonne, mais il n’en n’est rien, ouf !
J’apprend aussi que mes matelassures sont en mousse (synthétique), tandis que Marie prône la laine, que l’on peut reflocker (donc adapter un poil au cheval), renouveler quand les matelassures sont trop tassées, et que c’est plus confortable pour le cheval. Les selliers français n’en font pas, ou très peu, il faut plutôt se tourner vers les selliers anglais, allemands (Euroriding, Keiffer)…
 
 
1
 
Marie pose la Forestier sur Shaheen, et c’est alors qu’on remarque qu’on ne peut pas passer la main le long des matelassures qui embrassent l’épaule… en effet, l’arcade est trop étroite. Le moment où la main bloque signale un point de pression ! Derrière c’est pareil, en passant la main sous les quartiers, le long des matelassures qui parcourent le dos de Shaheen, la main passe très bien jusqu’à la fin, où elle bloque, là où Shaheen avait mal. Et, en regardant par derrière, la selle ne repose pas sur le dos, sauf devant et derrière. Il y a donc une mauvaise répartition du poids…
 
Idem avec ma Devoucoux Biarritz (CSO), mêmes points de pression. Mais encore, ma Forestier va un peu mieux à Shaheen que ma Devoucoux.
 
Le verdict tombe : aucune des deux selles ne va à ma jument.
 
 

Ma Devoucoux sur Shaheen quand je l'ai achetée, juillet 2012
Ma Devoucoux sur Shaheen quand je l’ai achetée, en juillet 2012

 
Marie prend alors les mesures de Shaheen grâce à un objet flexible, qui épouse la forme du garrot, du dos et de l’arrière (au niveau de la dernière côte) de Shaheen. Elle reporte tout ça sur une grande feuille de papier millimétré.
 
Puis on décide d’essayer les selles d’occasions qui correspondraient à l’ouverture de garrot de Shaheen. Une Prestige, une Allure et une Amplitude Sellerie. Et bien…. aucune des trois ne va !!! Quand je dis qu’aucune ne va, c’est qu’elle vont même pire que mes deux selles ! L’une a l’arcade bien trop serrée, l’autre n’est pas droite (quand on pose la selle, le point le plus bas du siège doit être parfaitement droit), et l’autre ne touche même pas derrière !!
Bref, Marie est frustrée car elle me dit qu’au moins une selle va toujours, et là aucune des trois n’allait ! C’est mal barré pour trouver une selle adaptée…
 
Marie m’a donc montré comment bien regarder qu’une selle est adaptée, lors de mes futures recherches.
 
 
De haut en bas : Courbe prise au trois doigts derrière le garrot, courbe du garrot et courbe du dos de Shaheen dans la longueur.
De haut en bas : Courbe prise au trois doigts derrière le garrot, courbe du garrot et courbe du dos de Shaheen dans la longueur.

 
Car en effet, après avoir bien réfléchi, j’ai pris la décision de revendre mes deux selles… Je vais commencer par la Devoucoux car je ne pratique presque plus de CSO, pour cet hiver en tous cas, et je rachèterai une petite synthétique par la suite… même si elle ne va pas parfaitement à Shaheen, m’a expliqué Marie, si j’achète une bonne selle de dressage que j’utiliserai aussi pour l’extérieur, les fois où j’utiliserai la selle synthétique ne seront pas néfastes, étant donné que ce ne sera que quelques fois, et puis si elle se muscle bien grâce à une selle adaptée, elle pourra mieux supporter une selle mal adaptée occasionnellement.
 
Donc revente de ma Devoucoux et recherche d’une nouvelle selle de dressage en vue !
J’aimerais en trouver une d’occasion qui aille très bien à Shaheen, puis je revendrai ma Forestier (que j’adore et n’ai que depuis un mois, snif !). Mais je vois d’ici venir les essais interminables de selles !
 
Je me pose donc encore la question de l’achat d’une selle sur mesure… Je suis très attirée par Darroze, dont j’ai entendu que du bien, et qui pratique des prix abordables (Amplitude Sellerie risque d’être un poil trop cher pour moi, mais j’attends le devis de Marie).
Je me pose donc beaucoup la question en ce moment. Ce serait MA selle, une selle toute neuve, c’est sûr que ce serait génial. Je me dis que si je ne trouve pas de bonne occasion, je m’orienterai vers ça.
 
Affaire à suivre…
 
 
IMG_1596
 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *