Opération dentiste pour Shaheen

 

Aujourd’hui Shaheen a vu la dentiste, Séverine de Béco, qui m’a beaucoup plu ! Elle est très douce, patiente et gentille. Elle prend vraiment le temps d’expliquer et j’aime beaucoup ça.
J’avais un peu peur de cette visite car l’année dernière, j’avais fait venir une dentiste que j’aimais beaucoup aussi, mais qui n’était pas vétérinaire contrairement à Séverine, et nous n’avions pas pu endormir Shaheen avec qui on a pas mal bataillé (mais sans jamais perdre patience), ce qui n’avait sans doute pas laissé une super bonne impression du dentiste à ma belle.

 
 
dentiste-shaheen-box
 
Mais nous y voilà ; je mets donc Shaheen dans le box, aucun problème de ce côté-là. C’est bête mais comme elle n’y va jamais, je redoute toujours un peu cet endroit clos pour elle.
Elle commence par lui rincer la bouche avec la grosse seringue habituelle du dentiste, et déjà Shaheen est moyennement d’accord. Ça commence bien ! J’ai pris le temps, il y a peu, de la désensibiliser à la seringue, mais il faut apparemment que je continue sur ma lancée. Shaheen levait la tête à l’approche de la seringue, et Séverine l’enlevait dès qu’elle faisait ça. Je lui ai donc dit que, sans être brusque, elle ne devait pas la laisser trop réfléchir, parce que sinon elle refuse de plus en plus. Elle a donc suivit mon conseil et a fini par réussir sans trop de difficultés.
Enfin, elle lui a mis THE instrument. Ce truc avec lequel les chevaux ont des têtes de torturés, la preuve en image. Shaheen a bien joué le jeu en faisait une tête que j’adore !
 
 
dentiste-cheval-shaheen-3
 
Ensuite, fini de rire, il est l’heure d’ouvrir la bouche. Shaheen serre les dents, la vilaine !
La dentiste lui ouvre donc tout doucement la bouche, et regarde ce qu’il y a à faire : vraiment pas grand chose, juste deux grosses surdents en haut tout au fond, peut-être dues d’après elle au fait que la fois dernière, la dentiste n’a pas pu faire le travail vraiment correctement puisque Shaheen ne se laissait pas bien faire.
 
 
dentiste-cheval-shaheen-2
 
Elle lui montre donc l’appareil en lui passant un peu sur le corps, et Shaheen n’a pas de réaction particulière. Elle commence donc le travail, mais Shaheen décide de ne pas vraiment se montrer consentante. Elle lève la tête à la moindre occasion, et je ne veux pas non plus la forcer à garder la tête basse. J’essaie de mettre de la pression sur la longe pour qu’elle cède, mais ça ne marche pas vraiment… alors tant pis, on n’insiste pas et on tranquillise un chouïa, trois fois rien pour commencer.
 
 
dentiste-cheval-shaheen-1
 
J’assiste à ma Shaheen qui tombe de sommeil, c’était vraiment comique ! Finalement, la dentiste commence le boulot et Shaheen lève encore un peu la tête, mais cette fois beaucoup moins haut et, surtout, elle cède à la pression de la longe. Dès qu’elle levait un peu la tête, je fermais mes doigts sur la longe et elle la rebaissait. Et puis j’avais ma main sur son chanfrein, ce qui a aussi tendance à la calmer un peu. La dentiste a donc pu faire le travail correctement, qui n’a pas duré longtemps puisqu’il n’y avait presque rien à faire.
Je suis bien contente qu’on ait tranquillisé Shaheen car ça ne restera pas un mauvais souvenir pour elle, et que ça se soit bien passé sans presque aucune bagarre. Elle a été très mignonne dans l’ensemble. En tous cas, je suis très contente de cette dentiste, elle est top et ne pousse pas du tout à la consommation. A la vue de la repousse des dents Shaheen, elle m’a dit que je pourrais sans doute la faire revenir dans un an et demi ! J’ai même appris que certains chevaux n’ont besoin de voir le dentiste que tous les trois ans, c’est fou !
 
 
dentiste-cheval-tranquillisant-shaheen
 
Donc voilà, le réveil n’a pas été facile pour ma belle, d’ailleurs elle avait du mal à marcher, rien que pour sortir du box c’était hilarant. Après un quart d’heure environ où je l’ai laissée tranquille, je l’ai fait marcher vingt bonnes minutes, puis je l’ai remise à la barre pour la brosser, et d’un coup je l’ai sentie se réveiller c’était assez fou. Elle est passé de toute endormie à complètement réveillé c’était trop drôle !
 
 

Elle est belle, n'est-ce pas ? :P
Elle est belle, n’est-ce pas ? :P

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Shaheen a eu une lymphangite

 

Aujourd’hui j’ai enlevé son dernier pansement à Shaheen. Pansement ? Et oui, ma belle a eu une lymphangite qui a mis deux semaines à guérir. Retour sur cette histoire…

 
 
 
Tout a commencé le 14 août. Je remarque que Shaheen a le postérieur un peu enflé (plutôt dur). En suivant les conseils d’une personne de mon écurie, je douche la postérieur longuement à l’eau froide, puis je vais faire marcher Shaheen pendant une heure environ en balade à pied, et j’applique de l’argile avant de la rentrer au pré. Au bout de trois jours comme ça, elle désenfle et se porte très bien. Elle n’a jamais boité. Elle a une cicatrice sur le postérieur, mais je ne sais pas si tout cela est lié. Je désinfecte, mais je n’ose pas gratter car tout cela me semble cicatrisé (la photo ci-dessous est trompeuse, car il y a de l’argile autour de la cicatrice. Elle n’était pas aussi répandue), et même plus vieux que le poteau.
 

La blessure de Shaheen au début de sa lymphangite.Au tout début de sa lymphangite, quand Shaheen était un peu gonflée au postérieur

 

La jambe enflée de Shaheen avec de l'argileLa jambe enflée de Shaheen avec de l'argile vue de plus près

 
Cependant, jeudi 28 août, donc une bonne semaine sans que Shaheen n’ai rien, elle a eu à nouveau un gros poteau au postérieur gauche. Vraiment très enflé, chaud et, cette fois, mou. Je l’ai douchée à l’eau froide, j’ai aussi nettoyé sa plaie qui était à nouveau moche (elle commençait à bien cicatriser, le jour d’avant elle était très belle, et là elle était toute noire et bizarre. Une fois nettoyée elle était entourée d’un liquide jaunâtre. Voir les photos). On a donc fait une balade à pied d’environ 30 minutes, mais ça n’a pas désenflé du tout, contrairement à la dernière fois. J’ai douché à nouveau, mis de l’argile sur son postérieur et attendu que ça sèche en la laissant brouter. D’après une amie, si l’argile présentait des plaques qui ne sèchent pas, c’est qu’elle avait le poil gras, signe certain d’une lymphangite. Mais ce n’est pas le cas. Cependant je gardais en moi fortement la possibilité que ce soit ça. Elle avait aussi 38,5 de température et semblait un peu fatiguée.
 

Le postérieur de Shaheen tout enflé lors de sa lymphangiteLe postérieur de Shaheen tout enflé lors de sa lymphangite

 

La blessure de Shaheen qui a causé sa lymphangite
La blessure une fois nettoyée, le jour où j’ai découvert le postérieur de Shaheen très enflé. Elle était bien profonde mine de rien.

 
C’est pourquoi le lendemain à la première heure j’appelle une vétérinaire, pour être fixée. J’apprends qu’une autre vétérinaire doit passer aux écuries le matin, donc j’annule et je préviens celle-ci qu’il faudra aussi voir Shaheen.
 
Ma belle jument a été très sage pendant qu’elle l’a auscultée. Elle n’a pas de fièvre, et il s’agit bel et bien d’une lymphangite, due à cette plaie qui n’arrive pas à se refermer proprement. Elle l’a donc bien nettoyée en profondeur, elle a enlevé la croûte, ce que je n’avais pas osé faire, et toutes les saleté. Puis elle a mis une pommade sur un compresse, qu’elle a appliquée sur la plaie et a maintenu au moyen d’une bande adhésive. Un beau pansement pour ma Shaheen, que je devais renouveler chaque jour jusqu’à ce que ça cicatrice bien. Ensuite elle m’a donné 5 oedex, j’en ai donné deux dans sa ration (matin et soir) ce jour-là, puis je lui ait donné ses antibiotiques, qu’elle doit prendre deux fois par jour pendant 10 jours. Les premières fois, je lui ai donné ses antibiotiques directement à la seringue. Elle était très sage mais, rapidement, elle n’a plus voulu les prendre… j’ai vite compris en sentant l’antibiotique. C’est donc dans ses floconnés que je lui ai donné ensuite, et ça passait tout seul ! Heureusement que des amies de l’écurie m’ont aidée pour nourrir deux fois par jour, car c’était vraiment impossible pour moi, habitant loin, de venir matin et soir.
 
 

Mon premier pansement… No comment ! Que j’ai ensuite refait.
Mon tout premier pansement pour combattre la lymphangite de ShaheenMon deuxième pansement pour la plaie de Shaheen, beaucoup mieux !

 

Shaheen en mode cheval malade et blessé
En mode : petit cheval malade et blessé… ^^

 

Et l’évolution de la cicatrice, respectivement le 31 août, puis le 4, 6 et 9 septembre
L'évolution de la blessure et de la lymphangite de ShaheenL'évolution de la blessure et de la lymphangite de Shaheen

 

L'évolution de la blessure et de la lymphangite de ShaheenL'évolution de la blessure et de la lymphangite de Shaheen

 
Finalement tout est bien qui finit bien, j’ai pris la lymphangite a temps donc Shaheen a très vite désenflé et n’a jamais boité. J’ai fait du pas pendant une semaine puis j’ai repris doucement le travail comme d’habitude. Pour l’instant, elle est simplement encore gonflé au niveau de la cicatrice, j’espère que ça ne va pas rester… Ca ne la gêne pas, c’est juste pas très joli !
 

Le dernier pansement pour la lymphangite de Shaheen, ouf !
Le dernier pansement !

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Premier cours monté avec Isa Danne

 

Aujourd’hui, avec mon amie Naja, nous avons participé à notre premier cours monté chez Isa Danne.

 
 
Une fois arrivées, on a tout d’abord fait 15 à 30 minutes environ de simulateur chacune. Pour ma part, j’ai surtout travaillé les transitions trot enlevé-assis. Isa m’a repris sur deux points que je dois absolument travailler : mes épaules que je crispe, il faut vraiment que je les détende et que je les laisse tomber un peu. A trop vouloir avoir une bonne position, je fige certaines parties de mon corps. Et, surtout, elle m’a bien reprise sur mes jambes, que j’ai encore trop en avant malgré déjà une belle progression par rapport à avant. Je dois plus plier les genoux, pour que mon bas de jambe soit vraiment dans l’alignement du reste de mon corps. Et puis, lorsque je suis « au repos », je mets machinalement mes jambes en avant. une habitude que je dois absolument perdre. Isa m’a conseillé d’enlever mes étriers plutôt, dans ce cas. En résumé, je dois donc plier les genoux, appuyer sur le bout de mes pieds et mon étrivière doit être bien verticale, perpendiculaire au sol. Pas facile de changer une habitude de plus de 10 ans !
 
P1020645
Après avoir mangé avec Isa, parlé un peu de tout (j’adore aller là-bas pour ça, au delà des leçons, Isa est vraiment une personne super sympa!), elle a monté son trotteur Nagano, nous a expliqué quelques choses encore, et puis en selle !
On a monté Samo, un lusitanien. C’est moi qui ait commencé, non sans appréhension, j’avais peur de mal faire, de le dérégler et bref, j’avais l’impression de ne plus savoir monter !
En tous cas, qu’elle expérience ! Je n’avais encore jamais monté de maître d’école comme ça, et je peux dire qu’il est vraiment dressé au poil ! Et encore, celui-ci est le moins léger d’après Isa. En tous cas, je l’ai beaucoup aimé.
 
Samo arrêt
Tout d’abord, j’ai travaillé le pli qu’elle apprend à un cheval en tout début de son dressage, c’est à dire un pli très accentué. La main va carrément derrière la cuisse et, dès que le cheval chasse les hanches, on l’arrête et on félicite. Ensuite, j’ai du faire des contre épaules en dedans, mais je n’arrivais pas à comprendre ce qu’elle m’expliquait, et en plus mon bas de jambes partait toujours vers l’avant, ce qui m’a valut pas mal de remarques (un jour, j’y parviendrai!). Voyant que je ne comprenais pas ses explications, Isa m’a fait mettre sur un cercle, et j’ai bossé toute la séance sur le cercle. L’idée était donc de mettre ma jambe intérieur au contact très léger, la rêne extérieure, elle, venait réguler l’épaule car elle fait barrière pour pas que le cheval ne tombe sur l’épaule intérieure. Et puis, enfin, la rêne intérieure demande le pli au besoin (si le nez s’échappe). Sauf que moi, je demandais en permanence du pli ce qui m’a valut quelques « moins de pli !! », mais je ne comprenais vraiment pas ce que cela voulait dire. En réalité, il fallait que je détente un peu ma rêne intérieure. J’ai mis un moment à comprendre. En fait, l’équitation qu’Isa enseigne est un jeu permanent entre la tension et la détente des rênes extérieures et intérieures. De façon très légère, il s’agit de trouver pile la bonne tension de rêne. Pour ma part, j’étais crispée, accrochée aux rênes, j’avais l’impression de ne plus savoir monter et d’avoir tout à réapprendre. Mais Isa en est parfaitement consciente et je pense qu’en seulement quelques cours je vais m’améliorer. J’avais beaucoup trop de mains à mon goût… moi qui ait une main légère d’habitude ! Mais ça va passer. J’ai donc bossé ça au pas, au trot et au galop. Je faisais des galop-arrêt-reculer-galop, sur seulement quelques foulées à chaque fois. Je suis contente car j’arrivais à pas trop mal tenir mon dos dans les transitions.
 
P1020791
En bref, une séance vraiment intéressante même si difficile, parce qu’il y avait beaucoup d’informations à assimiler. J’ai quand même compris la base de l’équitation d’Isa, puisque tout se base sur ça et, une fois cela acquis, il en est de même pour tous les exercices de deux pistes. Il faut aussi faire énormément de transitions, pour amener le cheval à venir sur les hanches peu à peu. Je n’avais jamais monté de cheval si bien dressé, à un moment il a même commencé le piaffer je ne sais pas pourquoi (!). Enfin bref, j’ai beaucoup appris et je compte y retourner bientôt !
 
P1020790
 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Venue d’André Bubéar, saddle fitter

 

Dimanche, j’ai fait appel à André Bubéar pour venir reflocker ma selle Stübben, après six mois d’utilisation.

 
 
P1020637
 
Avant tout, je dois dire que c’est vraiment un drôle de personnage. Très enjoué, speaking english only (sa femme, qui fait tous les voyages avec lui en tant que traductrice n’était pas là), et vraiment très marrant !
 
Après avoir été chercher Shaheen en vitesse, car j’avais quelques minutes de retard, je la brosse rapidement tout en la présentant à André. Il me demande pourquoi est-ce que j’ai fait appel à lui. Je réponds que je souhaite faire reflocker ma selle et que je n’ai entendu que du bien de lui, et qu’il semble vraiment connaître son métier. Puis il commence à me poser des questions sur la selle, je le vois tourner autour du pot, ma jument a-t-elle pris de la musculature depuis que j’ai ma selle ? Et d’autres questions du genre. Je commence à me demander pourquoi toutes ces questions.
La réponse est simple : il a jugé l’arcade de ma selle trop étroite pour ma jument dès le premier coup d’œil. Aie, ma selle de j’ai payé si cher, je ne veux pas y croire.
Il va alors chercher dans sa voiture un petit objet, une ligne flexible, qui lui permet de prendre la forme du garrot de Shaheen. Puis il le pose à côté de ma selle, et je peux observer qu’en effet, l’arcade est plus étroite que la forme de l’objet. Il manque juste quelques centimètres. Ensuite, il a mesuré ma selle de pointe d’arçon à pointe d’arçon (la fin de l’arcade) et obtenait un résultat de 30 cm, alors que ma selle est belle est bien une 32 cm.
 

P1020631
Le « petit objet bleu » en pleine utilisation

Il n’a donc rien pu faire pour ma selle, ou plutôt n’a pas voulu pour ne pas que je perde ma garantie. Il m’a expliqué que ce n’était pas catastrophic (quand il emploie ce mot, ça veut dire que la selle est bonne à changer) car Stübben est équipé en France d’une machine permettant d’agrandir un peu les arcades à froid. Ouf !
Par ailleurs, pour la suite, il m’a appris que je n’aurai pas à reflocker ma selle trop souvent car je suis très légère, et donc la laine va mettre du temps à se tasser (2 ans d’après lui). Une bonne nouvelle !
 
P1020633

 
J’ai donc recontacté la commerciale de Stübben, Fanny, qui m’avait vendu ma selle. Elle est passée aujourd’hui.
Elle m’a tout d’abord signalé que André avait oublié de prendre en compte que ma selle a un arçon NT, à enfourchure étroite, et donc une arcade plus courte que la normale. C’est pourquoi, en effet, lorsqu’il a mesuré ma selle, cela faisait 30 cm. Pour calculer l’espacement réel de l’arcade, il aurait fallu mesurer un peu plus bas que les pointes d’arçon, comme si l’on mesurait une arcade de taille normale. Ma selle est donc bel et bien une 32.
Cependant elle m’a dit qu’il est possible que ma jument ait pris des épaules, c’est pourquoi elle est revenue avec les arcades 32 et 34 (la taille au-dessus) pour que l’on voit tout ça, et que je sois rassurée au passage.
Je dois avouer qu’à l’œil nu, je ne voyais presque aucune différence. Les deux arcades allaient bien. D’après elle, elle ferait effectivement plutôt un 34 maintenant, mais comme Shaheen a pas mal grossit cet été, il faut que l’on se méfie que ce ne soit pas du gras. c’est pourquoi, pour être sûre que c’est bel et bien son ossature qui a changé, elle va revenir dans 2-3 mois quand ma jument aura un peu perdu de poids (et de gras!).
Mais, en attendant, l’arcade 32 n’est pas mal du tout, elle ne lui rentre pas dans l’épaule et la selle est assez bien équilibrée sur son dos…bien qu’elle ait perdu un peu son équilibre parfait qu’elle avait au tout début. C’est pourquoi nous revérifierons ça dans quelques mois. Mais je suis rassurée, je ne gène pas ma jument en montant pour l’instant comme ça, elle n’a pas mal non plus.
Si il s’avère qu’elle fait effectivement un 34 désormais, elle pourra faire un peu élargir mon arcade. Cependant je préfère être sûre avant d’opérer cela !
 
 
Voici deux photos, de ma selle en mars et en septembre 2014. On peut apercevoir un léger déséquilibre en effet en septembre, car la selle penche un peu vers l’arrière. Mais rien de bien grave. Cependant on peut constater qu’en mars 2014 celle-ci était parfaitement équilibrée.
 
Donc, affaire à suivre au début de l’hiver…
 
IMG_2196
Mars 2014

selle chabanne sept 2014 profil (1)
Septembre 2014

 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone