Equifeel & spectacle

 

Comme prévu aujourd’hui, nous avons travaillé à pied des exercices d’equifeel. La séance a été courte car elle s’est parfaitement bien passée !

 
 
 
Voici ceux que nous avons réalisés :
– le slalom, en longe puis en liberté, au pas
– l’essuie glace en longe, au trot
– le reculer, en longe et en liberté
– le déplacement latéral, au pas, en longe
 
 

BONUS : Le ramassage de cravache en 4 étapes par Shaheen
(cliquez pour agrandir les photos)

 

 

 


 
 
 
 

IMG_1934Le soir, je me suis préparée pour aller à Versailles avec mon copain. Mes amis m’ont offert pour mon anniversaire le spectacle de l’Académie Equestre de Versailles (La voie de l’écuyer), chorégraphié par Bartabas.
 
C’était vraiment un spectacle époustouflant de dressage, longues rênes, travail à l’épaule, mais aussi tir à l’arc, échanges à l’épée… c’était vraiment superbe. J’aimerais arriver à un tel degré de dressage avec Shaheen, ce serait notre plus belle victoire.
 
Par ailleurs un homme est passé 3 fois avec son cheval, en travail à l’épaule, aux trois allures l’une après l’autre, et un voix-off parlait de la relation cavalier-cheval, c’était un discours magnifique que chaque cavalier devrait avoir à l’éprit : l’équitation est une coopération, non pas une soumission.

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Le test du licol & essai de selle

 

Suite à la visite de Marie Lamore, après maints constats et longues réflexions, j’ai fait le choix d’acheter une nouvelle selle à Shaheen.

 
 
Je vais essayer de trouver la selle en occasion, mais si je n’y arrive pas, je ferai sans doute faire une selle sur mesure. Car cela est primordial pour le cheval ; et tout ce que je veux, c’est le bien-être de Shaheen.
 
J’ai donc pris à l’essai une Prestige Optimax quasi-neuve, que j’étais pressée d’essayer. J’ai monté en licol, c’était vraiment pas mal, mais j’ai un peu de mal à juger car je n’étais pas du tout bien dans la selle, ce qui m’a laissé sur un goût de séance moyennement satisfaisante.
Vous l’aurez donc compris : la selle ne me convient pas.
 
 
Après cet essai, nous sommes allées réaliser une vidéo pour un exercice d’equifeel qui nous est soumis chaque mois sur un groupe Facebook, equifeel-partage. Cette fois c’était l’exercice du licol, que voici. Shaheen m’écoute de mieux en mieux pour la liberté, je suis vraiment très contente !
 
 

 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
DSC_0368

Concours de dressage

 

Aujourd’hui c’est le jour-J. Deuxième concours de dressage pour Shaheen et moi-même.

 
 
J’arrive bien en avance pour la préparer. J’avais pris soin de lui mettre une couverture imperméable pour ne pas avoir trop de travail, avec la boue (!). Vers 11h30 nous voilà parties ! Cette fois, Shaheen a dû monter en deuxième dans le camion, près de la porte (alors qu’elle avait l’habitude d’être au fond), donc on a eu un peu plus de mal à l’embarquer, mais ça a été assez rapide finalement.
 
 
DSC_0368
 
Arrivées là-bas, on apprend pendant la détente que des gens se sont désistés. Je suis donc passé en première sur la préliminaire, comme prévu (nous n’étions que deux, moi et l’autre personne de mon écurie). Mais, à peine a-t-elle fini sa préliminaire que je suis de nouveau passée pour dérouler la Grand Prix ! Du coup, je n’ai pas eu le temps de réfléchir entre mes deux passages, ni de détendre à nouveau !
C’est le même juge qui a noté mes deux reprises, il était vraiment très sympa, alors, mine de rien, cela m’a détendue.
 
Je n’étais pas très contente de ma préliminaire qui était, à mes yeux très, très brouillon ; cela est peut-être en partie dû à mon stress qu’il faut que j’apprenne à gérer, mais j’ai tout de même senti un mieux pour la Grand Prix par rapport à notre premier concours !
 
Il faudra par ailleurs que je règle un petit soucis assez gênant en concours : les flaques d’eau. Car Shaheen a pris grand soin d’éviter celle qui se trouvait à la sortie de mon salut, ce qui était assez gênant pour mon « beau » doubler ! Et par ailleurs une branche dans un coin lui faisait faire quelques écarts, mais ça, c’est un long travail de désensibilisation que je fais jour après jour, ça viendra.
 
 
DSC_0377
 
Finalement, on a fini 1ères sur 2 pour la préliminaire. J’ai donc eu une coupe, une plaque et un beau flot !
Et 3èmes sur 5 pour la Grand Prix, mais comme nous étions 9 partants à la base, j’ai aussi été classée et ai eu droit à une plaque et un flot à nouveau.
 
 
C’était un concours très sympa, mais du côté du dressage, il y avait finalement assez peu de monde, donc pas une énorme ambiance concours (contrairement au CCE qui se déroulait pas loin), car les carrières étaient un peu isolées. Pour des premiers concours je préfère que ce soit comme ça, mais en vue de Lamotte, il va falloir que Shaheen, qui est un peu sur l’oeil, s’habitue au passage et au monde peu à peu !
 
 
DSC_0374

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
2

Entraînements de dressage

 

Quelques entraînements de dressage, en vue d’un concours très prochainement.

 
 
 
Mercredi 13 novembre
2Aujourd’hui, j’ai fait une courte séance de dressage, et Shaheen était top ! Je l’ai sentie commencer à monter le dos, la mise en main était beaucoup mieux que d’habitude, aussi. Par ailleurs elle n’a pas relevé la tête pendant les arrêts, on est vraiment sur la bonne voie, je suis contente ! J’ai eu un peu de mal à la faire partir au galop, mais ensuite celui-ci était vraiment bien, il commence à être équilibré et plus lent et cadencé. Car avant, impossible de rassembler un peu son galop sans tomber dans le trot. En parlant du trot, je l’ai trouvé vraiment superbe aujourd’hui, je ne sais pas ce que ça donnait à voir à pied mais moi je l’ai senti super bien. Je suis très fière de ma jument et des progrès que nous sommes en train d’accomplir, même s’il y a encore du travail !
 
 
Samedi 16 novembre
18En cours, nous avons surtout travaillé les arrêts immobiles dans l’optique de mon prochain concours (sachant qu’au précédent elle n’a pas marqué l’arrêt du tout). Le principe était simple : si elle se décalait un peu d’un côté (ce qu’elle a tendance à faire parfois, elle décale un peu les hanches, ou les épaules), je devais lui faire faire un demi-tour autour des hanches immédiatement. Mon problème, c’est que je pensais « action-réaction », donc dès qu’elle décalait un peu je lui faisais faire le demi-tour, mais trop précipitamment, donc elle tournait parfois les hanches au lieu des épaules. Si je le faisais plus de le calme ça allait bien mieux. Par contre, elle a plus de mal du côté droit, elle tourne les hanches plus que les épaules, et j’ai du mal à modifier cela. Ceci dit, en une séance les arrêts ont été parfaitement acquis, elle ne bougeait plus du tout. J’ai aussi remarqué un mieux au galop !
 
 
Jeudi 21 novembre
3Aujourd’hui je devais répéter mes deux reprises avec mon moniteur, mais il a eu un empêchement. J’ai donc du le faire seule. J’ai eu du mal sur la préliminaire, j’ai trouvé ma reprise vraiment bof, mais par contre la Grand Prix est bien mieux. J’ai l’impression que le fait de faire la préliminaire, avec toutes ces transitions m’a permit d’avoir une meilleure jument sur la GP en ce qui concerne les transitions dans la diagonale. C’était beaucoup mieux. Les arrêts étaient top, les départs au galop aussi, réactifs, par contre encore un peu de boulot pour la mise en main mais ça viendra tout seul avec un cheval qui engage bien.
 
 
Samedi 23 novembre
5J’ai pris un cours avant mon concours. On a répété les deux reprises, vu tout ce qui n’allait pas, notamment avoir un trot léger, un cheval qui ne vient pas s’appuyer sur son mors, les départs au galop, le pas allongé, mon gros soucis car elle trottine, mais je me rends compte que c’est parce que je le demande trop, du coup elle pense qu’il faut trotter. On a aussi revu les cercles et le demi-cercle final ou Shaheen sort un peu de la main. C’était une séance fatigante, surtout juste avant le concours, j’espère que Shaheen ne le sera pas trop !

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone
IMG_1596

Rencontre avec Marie Lamore

 

Il y a peu, j’avais contacté Marie Lamore d’Amplitude Sellerie pour qu’elle me donne une date à laquelle elle pourrait venir faire une visite Saddle Fitting.
Hier, elle m’appelle car un rendez-vous a été annulé, et elle me propose de passer le lendemain. J’accepte, et nous y voilà.

 
 
amplitude sellerie
 
Pour commencer, c’est une personne d’une gentillesse extrême, qui a vraiment pris le temps avec ma jument et moi-même (près de deux heures !). Le temps n’était vraiment pas au rendez-vous, lui, car il a plu non-stop durant toute l’après-midi ! C’est la raison pour laquelle je lui ai présenté Shaheen pleine de boue (on est arrivées en même temps, donc je n’ai pas eu le temps de la brosser), pas très classe !
 
Elle commence en m’expliquant qu’une selle doit tout d’abord être adaptée au cheval de par la taille du siège. Elle mesure donc mon fémur (49 cm!) et le dos de Shaheen, entre la fin de son épaule et la dernière côte… 49 cm aussi ! Elle a donc une taille parfaitement en accord avec moi (héhé!). Je correspond donc à un 16,5″ ou 17″, mais pas plus. Mes deux selles font 17″, de toute manière. Elle me dit que c’est un bon début.
 
Ensuite, elle cherche si Shaheen a des points sur le dos qui lui font mal. En effet, celle-ci manifeste une réaction au niveau des épaules et derrière, vers les reins. Ça s’annonce mal, elle ne devrait pas avoir ces douleurs…
 
J’amène donc mes deux selles, et Marie commence par observer ma Forestier Saumur (dressage). Elle m’explique que l’on doit poser la selle sur sa cuisse et la faire « rouler » de manière à voir si les matelassures sont symétriques. A priori, c’est bien le cas, donc déjà un bon point. Par contre l’espace entre les matelassures est un poil étroit, normalement il doit correspondre à trois doigts, donc risque de pincer la colonne, mais il n’en n’est rien, ouf !
J’apprend aussi que mes matelassures sont en mousse (synthétique), tandis que Marie prône la laine, que l’on peut reflocker (donc adapter un poil au cheval), renouveler quand les matelassures sont trop tassées, et que c’est plus confortable pour le cheval. Les selliers français n’en font pas, ou très peu, il faut plutôt se tourner vers les selliers anglais, allemands (Euroriding, Keiffer)…
 
 
1
 
Marie pose la Forestier sur Shaheen, et c’est alors qu’on remarque qu’on ne peut pas passer la main le long des matelassures qui embrassent l’épaule… en effet, l’arcade est trop étroite. Le moment où la main bloque signale un point de pression ! Derrière c’est pareil, en passant la main sous les quartiers, le long des matelassures qui parcourent le dos de Shaheen, la main passe très bien jusqu’à la fin, où elle bloque, là où Shaheen avait mal. Et, en regardant par derrière, la selle ne repose pas sur le dos, sauf devant et derrière. Il y a donc une mauvaise répartition du poids…
 
Idem avec ma Devoucoux Biarritz (CSO), mêmes points de pression. Mais encore, ma Forestier va un peu mieux à Shaheen que ma Devoucoux.
 
Le verdict tombe : aucune des deux selles ne va à ma jument.
 
 

Ma Devoucoux sur Shaheen quand je l'ai achetée, juillet 2012
Ma Devoucoux sur Shaheen quand je l’ai achetée, en juillet 2012

 
Marie prend alors les mesures de Shaheen grâce à un objet flexible, qui épouse la forme du garrot, du dos et de l’arrière (au niveau de la dernière côte) de Shaheen. Elle reporte tout ça sur une grande feuille de papier millimétré.
 
Puis on décide d’essayer les selles d’occasions qui correspondraient à l’ouverture de garrot de Shaheen. Une Prestige, une Allure et une Amplitude Sellerie. Et bien…. aucune des trois ne va !!! Quand je dis qu’aucune ne va, c’est qu’elle vont même pire que mes deux selles ! L’une a l’arcade bien trop serrée, l’autre n’est pas droite (quand on pose la selle, le point le plus bas du siège doit être parfaitement droit), et l’autre ne touche même pas derrière !!
Bref, Marie est frustrée car elle me dit qu’au moins une selle va toujours, et là aucune des trois n’allait ! C’est mal barré pour trouver une selle adaptée…
 
Marie m’a donc montré comment bien regarder qu’une selle est adaptée, lors de mes futures recherches.
 
 
De haut en bas : Courbe prise au trois doigts derrière le garrot, courbe du garrot et courbe du dos de Shaheen dans la longueur.
De haut en bas : Courbe prise au trois doigts derrière le garrot, courbe du garrot et courbe du dos de Shaheen dans la longueur.

 
Car en effet, après avoir bien réfléchi, j’ai pris la décision de revendre mes deux selles… Je vais commencer par la Devoucoux car je ne pratique presque plus de CSO, pour cet hiver en tous cas, et je rachèterai une petite synthétique par la suite… même si elle ne va pas parfaitement à Shaheen, m’a expliqué Marie, si j’achète une bonne selle de dressage que j’utiliserai aussi pour l’extérieur, les fois où j’utiliserai la selle synthétique ne seront pas néfastes, étant donné que ce ne sera que quelques fois, et puis si elle se muscle bien grâce à une selle adaptée, elle pourra mieux supporter une selle mal adaptée occasionnellement.
 
Donc revente de ma Devoucoux et recherche d’une nouvelle selle de dressage en vue !
J’aimerais en trouver une d’occasion qui aille très bien à Shaheen, puis je revendrai ma Forestier (que j’adore et n’ai que depuis un mois, snif !). Mais je vois d’ici venir les essais interminables de selles !
 
Je me pose donc encore la question de l’achat d’une selle sur mesure… Je suis très attirée par Darroze, dont j’ai entendu que du bien, et qui pratique des prix abordables (Amplitude Sellerie risque d’être un poil trop cher pour moi, mais j’attends le devis de Marie).
Je me pose donc beaucoup la question en ce moment. Ce serait MA selle, une selle toute neuve, c’est sûr que ce serait génial. Je me dis que si je ne trouve pas de bonne occasion, je m’orienterai vers ça.
 
Affaire à suivre…
 
 
IMG_1596
 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone